Discussion à visée philosophique : Le bonheur

Après avoir assisté au spectacle vivant   « Macao et Cosmage  ou l’expérience du bonheur » inspiré du livre d’Edy Legrand, paru en 1919 et qui fut l’un des premiers albums de littérature de Jeunesse, dans notre classe, nous avons mené une discussion à visée philosophique et nous nous sommes interrogés sur ce qu’était le bonheur.

Après un moment de discussion, chacun a donné sa définition du bonheur. Voici donc ces paroles d’enfants.

Mathys B  : « Le bonheur c’est que les choses se passent bien. »

Calypso  : « Le bonheur c’est avoir quelqu’un à aimer, ne pas se retrouver tout seul, et ne pas faire des guerres et des bagarres sans arrêt. »

Rafaël  : « Le bonheur c’est que personne ne meurt ou au moins qu’on vive plus longtemps parce que ça nous brise le cœur de voir mourir les personnes qu’on aime. Le bonheur c’est aussi d’avoir à manger et des amis. »

Mathéo L  : « Le bonheur c’est d’avoir une famille, de respecter la nature, de ne pas la polluer ,de se respecter les uns les autres, de ne pas s’insulter et aussi  d’avoir des animaux qu’on aime. »

Matéo G  : « Le bonheur c’est d’avoir une femme et de vivre heureux pour toute la vie. »

Emma  : « Le bonheur c’est de profiter de ce qu’on aime, de sa passion, de faire ce qu’on aime et de ne pas chercher ailleurs ce qu’on a, c’est aussi de passer du temps avec les gens qu’on aime, c’est aussi d’aimer, de partager notre bonheur avec les autres. »

Mathys L  : « Le bonheur c’est d’avoir tout ce que je veux quand je veux, le bonheur c’est d’être riche. »

Nicolas  : « Le bonheur c’est d’avoir une belle vie comme celle de mes parents, de faire des cadeaux à ceux qu’on aime, de les aider à réaliser leurs rêves. »

Eddy  : « Le bonheur c’est de travailler pour être riche. »

Naël  : « Le bonheur c’est de protéger et de sauver des vies. »

Cléophée  : « Le bonheur c’est d’être aimé, d’avoir de l’amour autour de soi, c’est aussi d’aimer, de ressentir de l’amour dans son cœur. »

Maxime  : « Le bonheur c’est d’avoir une famille, de se sentir bien et de pouvoir réaliser ses rêves. »

Nancy  : « Le bonheur c’est que tout le monde se respecte et qu’il n’y ait plus de guerre. »

Thibaut  : « Le bonheur c’est d’avoir une famille, bien me nourrir et bien gagner ma vie. »

Alexia  : « Le bonheur c’est de voyager. »

Noah  : « Le bonheur c’est d’être riche pour donner de l’argent aux pauvres. »

Claudia  : « Le bonheur c’est de respecter les animaux et la Terre. »

Leïla  : « Le bonheur c’est d’aider les gens qui sont pauvres. »

Enola : « Le bonheur c’est de protéger la nature et de vivre en paix. »

Enzo  : « Le bonheur c’est d’avoir une famille. » 

 A partir de toutes nos idées, nos réflexions, nous avons cherché à donner une définition plus générale au bonheur et à chercher quelles étaient les conditions indispensables pour espérer au moins un petit peu de bonheur…

Les apprentis philosophes  ont donc trouvé que :

 

*           On ne trouve pas le bonheur en possédant des choses car le bonheur est d’abord une émotion, un sentiment, quelque chose que l’on ressent dans notre cœur et qui nous fait nous sentir bien, heureux, joyeux.

*           C’est bizarre et difficile d’être heureux tout seul, de ne garder ses émotions rien que pour soi alors ça veut dire que le bonheur on le trouve dans le partage, l’amour, l’amitié, le bonheur c’est de vivre ses émotions avec les personnes qu’on aime et aussi faire en sorte que les personnes qu’on aime se sentent bien, c’est essayer de se sentir bien tous ensemble.

*           Mais pour trouver le bonheur dans son cœur, il faut aussi pouvoir se sentir bien dans son corps : prendre soin de soi, de son corps, avoir à manger, à boire, pouvoir s’habiller pour être protégé du froid, se sentir à l’abri, en sécurité, protégé dans une maison.

*           Le bonheur, on le trouve aussi sur la terre où on habite, avec les personnes qui nous entourent. Donc on ne peut trouver le bonheur que si on respecte les hommes et la nature.

*           On trouve aussi le bonheur dans la vérité et l’honnêteté : on ne peut pas être heureux si on pense des choses et si on fait le contraire. Le bonheur c’est d’être honnête avec soi même et les autres et de dire la vérité.

 

˜

En conclusion, nous avons trouvé que pour trouver le bonheur, il faut se sentir bien dans son corps, dans son cœur et prendre soin de l’environnement et des personnes qui nous entourent. On peut dire aussi que pour se sentir bien dans son cœur, il faut y mettre des émotions, des sentiments positifs comme le respect, l’honnêteté mais surtout l’amour et le partage. Pour être heureux, il faut aimer et être aimé, essayer de réaliser ses rêves, faire ce que l’on aime, aider ceux que l’on aime à réaliser leurs rêves  et partager des moments, des émotions des choses avec tous ceux qui nous entourent.

 

Une discussion riche que nous vous invitons à poursuivre à la maison en famille …